jeudi 29 mars 2007

Hiver russe : les Brocard en traineau

© Family Brocard.
Usage of the image under authorization only

Cela reste un peu familial et déconnecté du monde des parfums, mais bon, cette photo peu conventionelle donne un aperçu original de la vie à Moscou durant la période hivernale.

La famille passait habituellement l'hiver sur la côte d'Azur dans sa villa des Chômettes.
Le trajet de Moscou à Nice devait être relativement long, en partie en voiture à cheval et par quelques liaisons en train.

Cette année là sans doute vers 1880, Charlotte et Henri Brocard étaient de retour à Moscou.
La photo hormis le sujet central est surexposée mais l'on distingue sous la tête du cheval un tonneau qui pourrait aider à situer le lieu. S'agit-il de la cour de l'usine où se trouvait beaucoup de containers ? D'une place en ville comme le souligne le lampadaire dans l'axe de la tête d'Henri Brocard ?

Le climat semble glacial. Charlotte est emmitouflée dans différentes épaisseurs de vêtements et un large manteau. Henri tient les rênes du traineau. Le cheval est à l'arrêt. Le photographe saisit l'instant et capte le regard de Charlotte mais n'a probablement pas été satisfait du tirage dont il réhausse au crayon les pupilles des yeux, la barbe, ou le crin du cheval.

1 commentaire:

Bertrand a dit…

Plus je regarde cette photo, plus il me semble que l'homme qui tient les rênes n'est pas Henri Brocard.
L'homme reste concentré sur sa tâche indifférent, alors qu'un autre aurait posé pour l'occasion, amusé par la situation. Sa morphologie ne correspond pas à celle d'Henri à la même époque.

Dés lors Charlotte Brocard a-t-elle pris un traineau dans Moscou pour circuler ? S'agit-il d'une voiture et d'un "chauffeur" de l'usine ?