samedi 31 mars 2007

Brocard : ils démocratisent le savon en Russie

1864, dans un garage, Henri Brocard invente sa start-up dans le domaine de la parfumerie. Comme hier à Marseille l'industrie sera celle des savons. Le peuple de la Russie des Tsars au milieu du 19e siècle ne dispose pas du savon. La thématique de l'hygiène progresse en Europe depuis la fin du temps des lumières. Le savon Brocard à un kopeck va le rendre accessible dans les chaumières et transformer la vie domestique.

Henri Brocard avait appris son métier de parfumeur à Paris grâce à son Père, puis aux USA dans les années 1840, où il gagna avec son frère différents prix et récompenses.

Le savon va rendre populaire la marque Brocard dans tous les recoins de l'Empire des Tsars.
Son épouse Raway, férue de culture russe sera grandement inspirée sur le terrain du marketing : savons pédagogiques dessinés en lettre de l'alphabet, savons enveloppés de modèles de broderies russes traditionnelles pour les mères de famille, savons aux multiples usages et propriétés.

Je reprends la liste des différents savons qui étaient proposés aux revendeurs en 1896 :
Savons de toilette aux pois de senteur, à la véra violette, aux fraises, à l'anémone du Japon, aux Lilas de Perse, à l'idéal rêvé, au Lwsonia des Indes, à M-me sans Gêne, au Musc, à l'Orchidée, à la violette russe blanche des bois, au Trèfle du Japon, à la peau d'Espagne, à la violette de Parme, à l'Opoponax, à la rose ducale, à la Rose La France, à l'Arum d'Egypte, à l'Heliotrope, à l'Ixora, au Foin frais, au Jockey Club... La liste est longue presque poétique.

D'autres savons étaient destinés à un usage médical : le savon carbolique, le savon antipelliculaire, le savon ponce, celui au borax-menthol, le savon Tchéremoukha (merisier), le savon au bouleau, celui à la vaseline pour les peaux et mains délicates...

Il me reste aujourd'hui un savon "Mai fleuri", qui presque 100 ans plus tard, conserve encore toujours sa palette d'odeurs et laisse imaginer les effluves du parfum du même nom comme la qualité des essences utilisées.

En observant le catalogue Brocard (1896), près de 200 savons différents sont proposés à la vente, chacun disposant d'essences, de propriétés, d'un nom et d'un emballage particulier.
Ce fut le début de l'aventure de produits Brocard, qui se prolongea à l'ensemble de l'univers des parfums ensuite, avec un immense succès validé par des prix aux différentes expositions universelles.

Aucun commentaire: